Imprimer cette page
01/07/2014

LE SACRE COEUR EST DE RETOUR


LE SACRE-COEUR EST DE RETOUR

 

Après une longue absence, le Sacré-Coeur  à la sortie de Moutiers sur la route de la Roche est revenu pour le jour de la fête du Sacré-Coeur célébrée par  l'Eglise Catholique en ce vendredi 27 juin  de l'an 2014.

Implanté au beau milieu du futur rond-point avec la route de St Vincent, il devait être déplacé lors de la construction de celui-ci. En très mauvais état, la statue en fonte  avait besoin de subir une  importante cure  de rajeunissement. Sablage, métallisation et peinture lui ont redonné tout son lustre. Pendant ce temps, un nouveau socle était mis en place à quelques dizaines de mètres du nouveau rond-point légèrement en retrait de la route de La Roche sur un terrain de la Communauté de Communes.

En ce début d'été, le sol particulièrement sec a permis à un engin élévateur d'ériger la statue de "notre Sacré-Coeur" à son nouvel emplacement. Et c'est l'occasion de remercier les donateurs et les bénévoles, particuliers et artisans  qui ont permis non seulement de sauver mais aussi de mettre en valeur cet élément du petit patrimoine moutierrois.

La date de la première installation du Sacré-Coeur n'est pas connue  mais on peut penser qu'il s'agit du début du XXème siècle, période de forte dévotion au Sacré-Coeur de Jésus. La statue en serait à sa 3ème place, en effet avant d'occuper  le petit enclos face à la route de St Vincent, elle aurait été implantée rue Georges Clémenceau près de la voie ferrée au niveau des actuels  Etablissements Soufflet Atlantique.

Dans l'Eglise Catholique, la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus remonte au XVIIème siécle suite aux apparitions  faites à Ste Marguerite Marie Alacoque  à Paray le Monial. Cette dévotion particulière fut relancée à la fin du XIXème siècle  avec les révélations de Soeur Marie du Divin Coeur, religieuse à Porto . .. De nombreuses églises ou basiliques dédiées au Sacré Coeur  datent de cette époque comme à Montmartre, à Reims, à Munich  ou à la Roche sur Yon.

 Le double coeur, insigne  des insurgés vendéens en 1793 ne manque pas non plus de faire penser à cette dévotion, le  Père Louis Marie Grignion de Montfort (1673-1716) n'en fut-il pas le prometteur  dans le Bas Poitou au début du  XVIIIème siècle.

Pendant la 1ère guerre mondiale, plus de 12 millions de drapeaux et fanions ornés du Sacré-Coeur sont portés par les régiments et les soldats. En 1917, la République a interdit la consécration individuelle des soldats au Sacré-Coeur  mais sur le terrain, les officiers laissent circuler les images et les fanions.

L'inventaire des petits édifices religieux de Moutiers compte également un calvaire situé route de St Avaugourd, rue de Flandres-Dunkerque et une Sainte Famille, route de la Tranche au-dessus de Huche-Grolle.

Cliquez sur une miniature pour l'agrandir.