Imprimer cette page
09/12/2013

Déchets électriques et électroniques


Nous tous, habitants de Vendée, nous trions de plus en plus nos déchets électriques et électroniques appelés D3E. Ce bon tri permet de placer le département en tête au niveau national pour la collecte des D3E et à la première place au plan régional.

Avec presque 11 kgs de D3E triés dans les déchèteries, dans les magasins ou via les organismes solidaires comme Emmaüs, les Vendéens sont définitivement « Tous champions du tri » des déchets électriques. Cette performance se situe au-delà de l’objectif national fixé à 8 kg par an et par habitant. Il reste malgré tout une marge de progrès puisque le gisement est estimé à 16 kg par an et par habitant.
 
Economiser nos ressources naturelles et ne pas polluer
Au total, ce sont 5 100 tonnes de déchets électriques et électroniques qui ont été collectés en 2012 en Vendée. Cette collecte a entrainé la valorisation de 4 393 tonnes de déchets, les 707 autres tonnes ayant été éliminées dans des installations spécialisées.
Cette valorisation a permis d’économiser l’équivalent de 6 243 barils de pétrole brut et d’éviter l’émission de 3 039 tonnes de CO2. L’objectif de la filière est également d’extraire puis de neutraliser les substances potentiellement dangereuses présentes dans les D3E.
 
Renforcer encore la formation et l’information
Pour renforcer le tri des D3E et éviter, par exemple, qu’un climatiseur termine dans la benne ferraille et ne soit pas dépollué, Trivalis forme régulièrement les agents de déchèterie et leur propose notamment la visite de l’usine de recyclage Triade à Angers. Chaque habitant peut ainsi questionner son agent de déchèterie pour savoir où déposer ses déchets électriques et électroniques. Le site http://www.eco-systemes.fr/  répond également aux questions que l’on peut se poser sur les objets à trier et sur leur devenir. Des moyens d’informations complémentaires pour rester Tous champions du tri.
Sources : eco-systemes

Cliquez sur une miniature pour l'agrandir.